Partager cet article
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Pour tout dirigeant, la cession de l’entreprise ou du fonds de commerce est une étape majeure.

Elle marque souvent un départ à la retraite, une volonté de diversifier son patrimoine ou malheureusement, des difficultés financières.

La vente d’une entreprise se prépare au moins un an à l’avance.

Elle requiert un travail important en amont pour évaluer la société à sa juste valeur, trouver le meilleur acquéreur, négocier et traiter les nombreuses formalités administratives.

Dans ce projet d’envergure, le dirigeant doit se faire accompagner afin de gagner du temps et limiter les risques (sous-évaluation, mauvaises négociations, formalités administratives complexes, etc.).

La DAF externe se présente comme un parfait soutien pour le dirigeant, dans cette période importante de sa vie.

Une aide précieuse pour évaluer votre entreprise

L’évaluation d’entreprise nécessite des compétences financières élevées.

Il faut être capable de choisir la méthode la mieux adaptée, afin de donner la valeur la plus proche de la réalité économique de l’entreprise.

Un chef d’entreprise sur deux ignore la valeur de sa société” 

Source : lexpert-comptable.com

Les méthodes d’évaluation les plus courantes sont : 

  • La méthode patrimoniale : actif net comptable ou actif net comptable retraité (ce que l’entreprise possède, déduction faite de ce qu’elle doit)

 

  • La méthode des multiples : il faut prendre un échantillon d’entreprises comparables à la vôtre et regarder si elles font l’objet d’une acquisition dans les dernières années. Puis, il faut calculer un multiple pour chacune des entreprises (par exemple pour une startup on peut utiliser EV/Revenue) et ensuite calculer une moyenne ou une médiane que vous appliquez sur votre entreprise à valoriser.

 

  • La méthode des flux de trésorerie futurs actualisés : on considère que la valeur actuelle de l’entreprise est égale à l’ensemble des flux de trésorerie qu’elle générera à l’avenir, extrapolés à l’infini et actualisés au taux de rendement que pourrait attendre un investisseur.

 

Le DAF externe est un expert de la finance d’entreprise.Il saura choisir la meilleure méthode d’évaluation, afin de valoriser de la manière la plus juste possible votre entreprise.En amont de l’évaluation du prix de vente, le DAF externe est en capacité de détecter les leviers d’actions permettant d’augmenter la valeur de la société.Et donc, son futur prix de vente.

Optimiser les résultats, améliorer la rentabilité, diminuer les coûts, détecter les activités à faible marge (voire à marge négative)… Toutes ces actions feront monter la valeur de votre entreprise.

Convaincre les acheteurs

Une fois la valeur de votre entreprise évaluée, vous pouvez rechercher des acheteurs potentiels. Afin de les convaincre, vous devez leur expliquer le prix de votre entreprise. D’autant plus si celui-ci est supérieur à sa valeur patrimoniale (potentiel de croissance, carnet de commande important, etc.).

Le DAF externe est compétent pour défendre ce prix, et démontrer aux acheteurs que votre société dégage des bénéfices et un potentiel de croissance important. En tant que financier, il sait expliquer en quoi un investissement est rentable.

Pour appuyer votre proposition de prix, il saura faire parler les chiffres pour vous.

Pour cela, il construira un business plan et des documents financiers prévisionnels : bilan, compte de résultat, plan de financement et tableaux des flux de trésorerie. Un travail d’envergure, réservé aux professionnels de la finance et bien utile pour étayer sa négociation.

Mettre entre de bonnes mains les nombreuses formalités administratives

La cession de fonds de commerce, d’actions ou de parts sociales nécessite des formalités administratives importantes. Sans parler des compétences requises en droit fiscal, droit des sociétés et comptabilité.

Voici la liste des formalités à faire par le cédant, avant et après la cession d’un fonds de commerce (source : LegiFrance) :

  • Informer les salariés
  • Obtenir le consentement du conjoint
  • Vérifier la capacité et le pouvoir de contracter du repreneur
  • Vérifier le droit de préemption de la mairie
  • Rédaction d’un acte de cession
  • Publication de l’acte dans le journal d’annonces légales et au BODACC
  • Clôture des comptes et cessation d’activité auprès du Centre de Formalités des Entreprises 
  • Déclaration de résultat du dernier exercice comptable, auprès du Service des Impôts des Entreprises
  • Opposition des créanciers
  • État des lieux des locaux
  • Dernière déclaration de TVA
  • Paiement de la contribution économique
  • Transfert de propriété des marques déposées auprès de l’INPI

 

Et pour la vente de parts sociales :

  • Obtention de l’agrément du cessionnaire des parts sociales
  • Modification des statuts suite à l’agrément
  • Rédaction de l’acte de cession de parts sociales
  • Notification de la cession de parts sociales à la société
  • Enregistrement de la cession aux impôts et plus-values
  • Formalités auprès du CFE

 

Autant de formalités administratives qui peuvent vite rendre la vie difficile au dirigeant d’entreprise.

Sachez qu’il existe également des exonérations, des lois d’allègement de la fiscalité, des spécificités telles que la donation-partage ou l’apport-cession, des clauses de complément de prix… Pour avoir une vision claire de toutes les formalités qui entourent la vente d’une entreprise, il nous semble important de vous conseiller de bien vous entourer.

Le DAF externe saura organiser les étapes de la vente, effectuer ou déléguer certaines tâches à des professionnels expérimentés, et faire le lien entre les différentes parties prenantes.

Le DAF externe, soutien du dirigeant lors de la vente de son entreprise

Compte-tenu de l’importance de cette opération, la vente d’entreprise nécessite la constitution d’une équipe d’experts : expert-comptable, cabinet de cession-acquisition, avocat, commissaires aux comptes, etc.

En faisant appel à un DAF externe, vous pourrez déléguer la communication entre ces différentes professions. Ses connaissances étendues en finance, comptabilité et droit des affaires, lui permettent de parler le même langage que tous ces experts.

Aussi, il saura répartir les rôles, choisir les partenaires adéquats et s’assurer de l’avancement des tâches.

En soutien du dirigeant lors des négociations, il agit également en interne comme un chef d’orchestre, afin de coordonner les actions des différents acteurs intervenant dans la vente.

Un important gain de temps, d’énergie et de sérénité pour le chef d’entreprise.

L’équipe de Mindset Finance. 

Vous souhaitez vous entourer d’un partenaire d’affaires, expert en finance d’entreprise pour évaluer votre société ou être accompagné durant sa vente ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être tenu informé des actualités business
Découvrez nos derniers articles